Hier, Jef (dès que je sais créer un lien, je viens rectifier cet article) m'a proposé un petit questionnaire littéraire. J'ai trouvé ça très amusant mais pas si évident : difficile de citer seulement quatre auteurs que j'adore, dur-dur de trouver quatre auteurs que je ne relirai plus. Enfin, après un petit creusage de méninges, voici mes réponses :

Les quatre livres de mon enfance (en fait cinq) :

  • Les petites filles modèles, Les malheurs de Sophie et Les mémoires d'un âne, de la Comtesse de Ségur.
  • L'affaire Caïus, d'Henry Winterfeld. (Mon premier polar !)
  • Kazan, de James Oliver Curwood. (Mauvais souvenir de 6ème : il fallait rédiger une fiche de lecture par chapitre... eurk)

Les quatre livres de mon adolescence :

  • Les âmes perdues, de Poppy Z. Brite. (une histoire de vampires fascinante !)
  • L'écume des jours, de Boris Vian. (simplement parfait)
  • L'assomoir, de Zola. (tous les Zola en fait !)
  • Les liaisons dangereuses, de Laclos. (lu 36 000 fois)

Les quatre prochains livres sur ma liste : (a priori)

  • La fille sans qualités, de Julie zeh
  • Debout les morts, de Fred Vargas
  • Le bestial serviteur du pasteur Huuskonen, d'Arto Paasilina
  • The gravedigger's daughter, de Joyce Carol Oates

Les quatre écrivains que je relirai encore et encore :

  • Joyce Carol Oates
  • Stephen King
  • Simone de Beauvoir
  • Léa Silhol

Les quatre auteurs que je n'achèterai ou n'emprunterai plus : (en fait trois)

  • Erik Orsenna (La grammaire est une chanson douce m'a largement suffi)
  • Chloé Delaume (pour l'inutilité de son J'habite dans la télévision)
  • Nikki Gemmel (vaccinée par sa Mariée mise à nu)

Les quatre livres que j'emporterai sur une île déserte :

  • Un guide genre Survivre sur une île déserte pour les Nuls. (ba oui, c'est plus prudent)
  • La Bible
  • Anna Karénine, de Tolstoï
  • Ulysse, de James Joyce

Les derniers mots de quatre de mes livres préférés :

  • Le palais des cochons, de Kitty Fitzgerald : " Ce qui est fait est pour le mieux. Holly est maintenant libre de grandir en riche plénitude. Et je sais que je ne suis plus qu'âme, âme pleine d'énergie, comme papa l'avait prédit. Et mieux que tout encore, j'entends sa voixpapa près de moi, me disant des mots de grand amour et de plaisir que je sois à ses côtés pour tous les temps à venir. "

  • Le treizième conte, de Diane Setterfield : " Elle était venue, et s'en était allée. Je ne la reverrais pas de ce côté-ci de la tombe. Ma vie désormais m'appartenait. Dans la valise, Shadow s'était endormi. J'ai tendu la main pour le caresser. Il a ouvert un oeil vert et froid, m'a regardée un instant, puis l'a refermé. "

  • L'Homme-Jasmin, d'Unica Zürn : " Il importe de remarquer que le 'PING' se produit quand une femme inconnue et insignifiante lave ses assiettes et que les neuf coups de marteau sont nécessaires au maçon pour casser une pierre en deux... serait-ce là le salut ? "

  • La virevolte, de Nancy Huston : " Lin va à la fenêtre. Trois étages plus bas, le monde humain vaque aveuglément à ses affaires dominicales. Des couples d'amants flânent sur le trottoir, s'appuyant tendrement l'un contre l'autre et se réchauffant aux souvenirs de la nuit précédente. Une nourrice noire pousse le landau d'un bébé blanc. Une cloche d'église sonne violemment pour convoquer les derniers paresseux à l'office. Un bus passe en trombe, levant les arcs de neige boueuse. Tout cela est à moi. "

Et vous alors, quels sont vos livres fétiches et les auteurs que vous fuyez comme la peste ? !