Je déteste aller à la fac. Non pas parce que je suis feignante mais parce qu'à chaque fois que j'y vais, le diable tentateur du shopping s'empare de moi. Comme je l'ai déjà dit, mon université se trouve en face d'un centre commercial... dur pour la carte bleue ! Heureusement, je suis obligée de m'inscrire dans une autre fac pour poursuivre mes études, ça va soulager mon banquier. D'ailleurs, j'en profite pour lancer un appel : si des élèves de la Sorbonne passent par ici, faites-moi signe car j'ai besoin d'aide (la pauvre fille désespérée ! )

Mes achats d'aujourd'hui sont donc les derniers effectués pour raison de stress intense précédant mes rendez-vous avec ma directrice de recherches (raison qui m'arrangeait bien quand même, je l'avoue ! )

Est-ce que ça vous arrive souvent d'acheter des fringues en sachant très bien que ce n'est pas du tout, mais alors vraiment pas du tout votre style ? A moi, tout le temps. Dans ces cas là, je reste trois heures dans la cabine, à peser le pour et le contre, à faire des calculs idiots censés me convaincre de reposer le vêtement hors-style, au profit d'un autre bien plus fifiesque. Parfois, ça fonctionne, j'arrive à être raisonnable et à me dire : "oui, c'est très joli mais ce n'est pas toi". Mais souvent, ça foire, et je repars avec un vêtement qui fera tâche au milieu de ma garde-robe quotidienne mais qui pourra toujours se faire des amis sur le banc de touche, au fond de mon armoire.

J'ai été confrontée à ce genre de dilemme aujourd'hui même, chez Pimkie précisément, à cause de ça :

P1010063

Une tunique indienne que je trouve super rigolote mais qui n'a riiiiiiiien à voir avec ce que je porte d'habitude (j'ai plutôt tendance à copier Bettie Page et Dita Von Teese que Nagawika... ). Je ne sais même pas avec quoi je vais bien pouvoir l'associer. Pourquoi je l'ai achetée ? Aucune idée, mais je n'ai pas réussi à me convaincre de repartir sans elle. Alors bon...

N'allez pas croire que je ne fais QUE des achats inconsidérés. Pour preuve, ce t-shirt, que je ne porterai jamais mais qui me servira de consolation en attendant Barnabé. Barnabé ? Oui, Barnabé, le bouledogue français que je crève d'envie de m'acheter depuis trois ans. Il s'agit donc d'un achat u-ti-le. Si, si.

P1010064

J'ai fini ces deux heures de shopping par un passage chez New Look, où j'ai eu la bonne surprise de trouver deux pièces vraiment pas chères et, pour le coup, carrement dans l'esprit "vilaine Fifi" :

P1010068

P1010067

Bon, rassurez-moi les filles, dites-moi que vous aussi vous avez dans vos armoires plein de fringues qui ne voient jamais la lumière du jour !