Ah ! Je suis heureuse de retrouver mon petit blog adoré après presque une semaine ! Figurez-vous que les diodes de mon modem sont éteintes donc, en toute logique, j'ai pensé que j'avais un énième problème de connexion alors qu'en fait, Internet fonctionne très bien ! Je m'en suis aperçu ce soir quand, dans un élan d'espoir, je me suis dis : "Vas-y, tente le coup ! Allume le PC, on ne sait jamais " Et me voici (alors que les diodes restent désespérément éteintes !)

question

Bref, tout ça m'a fait prendre beaucoup de retard alors que j'avais plein de choses très intéressantes à vous dire et à vous montrer (vous en doutiez ? !). Depuis le temps que les vacances de Noël sont terminées, je ne vous ai même pas fait partager mon petit voyage alsacien, pourtant j'ai un milliard de choses à dire sur Colmar qui est une ville magnifique, surtout pour passer les fêtes

vacances_001

J'ai par contre beaucoup moins aimé Strasbourg où, fort heureusement, je n'ai passé qu'une journée. Et c'était pour la bonne cause : voir l'exposition Art is Arp au musée d'art moderne. ça aussi, il faut absolument que je vous en parle, car l'expo est extraordinairement riche et intéressante. Une autre exposition sur laquelle je dois faire un billet, même si elle est malheureusement terminée, celle sur la photographe Lee Miller. Elle m'a permis de découvrir une artiste complète et une femme déterminée et courageuse qui mérite très largement un billet sur mon modeste blog ! Cela fait aussi très longtemps que je ne vous ai pas parlé cinéma, j'ai quelques films à chroniquer mais on ne peut pas dire que cette année 2009 commence en beauté. Je ne sais pas pour vous mais moi j'ai beaucoup de mal à trouver des films qui me tentent un minimum. C'est bien simple, depuis le début du mois j'en ai vus six (score minable quand on sait que j'ai vu 155 films au ciné en 2008). Et puis, faut voir la gueule des chefs-d'oeuvre ! Enfin, vous verrez ça très bientôt, promis ! L'absence quasi-totale de films dignes de ce nom à l'affiche me permet d'avoir du temps libre pour d'autres sorties. J'ai pu voir sans aucun regret le ballet Good Morning Mister Gershwin à Chaillot dimanche. C'est une création vraiment étonnante (en tout cas, moi j'ai été surprise !), pleine de couleurs, d'énergie et de créativité. Un billet très vite aussi !

Mais ce qui agite tout le monde ces derniers temps se résume en un mot : soldes ! Pour ma part, ces soldes 2009 sont un véritable casse-tête. Résumé :

  • Mercredi 7 janvier, 1er jour des soldes : je suis au fond de mon lit, grippée, en train de me tâter entre me pendre avec un lacet et m'ouvrir les veines avec mon marque-page. Finalement, je me rendors et c'est pas plus mal.
  • Samedi 10 janvier : je vais errer dans les beaux quartiers mais finis par me retrouver à Opéra et autre boulevard Haussmann. Arrêt chez Eric Bompard. Je fais la queue 20 minutes, la goutte au nez. Faut vraiment aimer le cachemire. Il n'y a pas ce que je cherche, je suis déçue. Petit passage ultra-rapide par le Printemps, je manque de mourir étouffée, je rentre à la maison me coller devant un DVD.
  • Vendredi 16 janvier : direction rue de Sévigné chez Monsieur Bompard. Le personnel est mille fois plus sympa qu'à Opéra, on nous offre le café (que je refuse car je n'en bois pas). Il y a le modèle que je vénère mais dans deux coloris absolument immondes. Je déclare que je suis maudite et je ne crois pas si bien dire... De retour sur le Faubourg-saint-Antoine, je décide d'aller au pub irlandais histoire de noyer ma peine dans la Guinness. Je me dis que ça pourrait même être sympa d'aller dépenser un mois de salaire chez Lush qui se trouve juste en face du pub. Mais avant, je m'arrête au café Rey pour commander une crèpe à emporter (règle numéro 1 : ne jamais boire à jeun). Là, un mec s'arrête en plein milieu du trottoir avec ses deux gros clébards, dont l'un semble particulièrement apprécier mes jambes. Au début, je rigole, puis je prie pour qu'il ne me saute pas dessus pour me piquer un bout de crèpe. Finalement, je récupère ma crèpe, je suis toujours en vie. De toute façon le chien est bien trop occupé à pisser... sur mes chaussures ! Oui, vous avez bien lu ! Ce fils de taupe m'a inondée avant de reprendre sa route ! Et le pire c'est qu'en reprenant ma marche très énervée, je m'aperçois que j'ai un peu froid à la jambe : je baisse les yeux et constate qu'il a aussi visé mon collant. Du coup, retour à la maison en quatrième vitesse pour laver et désinfecter ma jambe cent fois. Je me venge le soir sur une fondue au chocolat, nan mais !
  • Dimanche 18 janvier : j'attends que mon bar préféré ouvre car j'ai un grand besoin de Purple Haze. Je patiente dans une boutique pleine de merdouilles et ressors avec un cadre-photo Betty Boop, des confettis pour le bain, deux verres à vodka London et un tapis de souris Audrey Hepburn. Bref, que des trucs inutiles, mais à -50%.
  • Lundi 19 janvier : direction rue Vavin, toujours chez Bompard. Enfin, je peux entrer dans la boutique sans faire la queue. Mon modèle est là, dans ma taille, c'est un miracle. Malheureusement, la couleur (rose pâle) me fait ressembler à une endive en phase terminale. J'essaye quand même le pull en me disant que je pourrais le commander sur le site Internet, tant pis pour les frais de port. La tempête éclate, je suis trempée, décoiffée et toujours pas cachemirifiée. Heureusement, Gibert Jeune et Joseph sont là pour me faire oublier la triste réalité de la vie et je m'offre l'album des Puppini Sisters et me fait offrir Cathy's Book (un livre qui commence par : "si tu n'es pas Emma repose immédiatement ce carnet", je ne peux que l'adorer !).
  • Mardi 20 janvier : j'ai un rendez-vous chiant à 11 heures à Nation. J'en profite pour faire un tour au Printemps. Tout est moche, rien ne me fait envie. Je rentre bredouille. Comme prévu, je me rends sur le site Eric Bompard et là, la misère du monde s'abat sur moi : MON pull est en rupture de stock. Du coup, je décide qu'Eric ira se faire mettre, j'irai acheter mon cachemire chez Hermine de Pashmina. Et toc !

J'espère que pour vous la pêche est meilleure ! En tout cas ne me dites pas que vous ne trouvez rien à votre goût parce que là je vous demanderais : pourquoi MON pull est en rupture de stock alors ?? !!