Bonjour, bonjour !

La semaine touche enfin à sa fin et j'ai bien envie de profiter d'un petit moment de calme pour passer un peu de temps avec vous, bavarder autour d'une bonne tasse de thé (ce sera fraise-menthe pour moi, et vous ?!). Mes journées, tout comme mes nuits bien agitées d'ailleurs, ont été faites de hauts et de bas, mais ce sont les moments les plus agréables que je retiens tout fort contre mon coeur et que je souhaite partager ici.

C'était encore un projet la semaine dernière, c'est aujourd'hui un heureux souvenir : j'ai enfin découvert, en compagnie de ma chère mère, le célèbre bar-restaurant Le Train Bleu, situé dans la gare de Lyon, et devant les photos duquel nous fantasmions depuis des années !

IMG00661-20130108-1553

J'avais glissé dans mon sac à main mon appareil photo afin de vous montrer quelques clichés "de qualité" de ce bel endroit. Malheureusement, la technologie n'était pas de mon côté ce jour-là et j'ai dû me contenter de mon téléphone pour immortaliser l'instant. De ce fait, mes images ne rendent absolument pas justice à l'établissement qui n'est que lumières et dorures. Autrement dit, mes amis, je me dois d'y retourner au plus vite ;)

IMG00658-20130108-1551

Je peux néanmoins vous dire quelques mots de l'agréable moment que nous y avons passé. Le bar du Train Bleu, nommé le Big Ben Bar, se situe juste à côté de la salle de restauration qui est, certes, très bruyante, mais somptueuse. On y trouve deux petits salons, qui permettent de se réunir à plusieurs autour de grandes tables, et auxquels on accède par une sorte de couloir où sont installés de gros fauteuils en cuir, autour de petites tables rondes pour deux. C'est donc ici que notre serveur nous a placées, un petit coin bien pensé pour passer un moment intime, mais qu'on ne pourrait qualifier de  "tranquille" car, ce couloir étant un lieu de passage obligé pour les clients des salons et les serveurs, on subit un défilé permanent. Ceci étant, une fois confortablement installé dans son fauteuil et plongé dans une conversation complice, on parvient à faire abstraction de l'agitation environnante.

IMG00657-20130108-1513

Même si l'on profite nettement moins de la beauté des lieux depuis le Big Ben Bar qu'au coeur de la salle de restauration, nous avons vécu avec plaisir cette parenthèse de deux heures. Pour ma part, j'étais surtout ravie de pouvoir réellement discuter avec ma mère que je ne vois pas suffisamment à mon goût et avec qui je n'ai pas toujours l'occasion de réellement parler. En effet, lorsque nous nous retrouvons chez elle, mille petites choses viennent détourner notre attention alors que là, nous étions comme des reines face à notre petit goûter : nul besoin de se lever pour préparer le thé ni l'atroce sonnerie du téléphone pour nous interrompre et nous faire perdre le fil de notre conversation.

Sur notre table, un chai masala si généreux en quantité et en saveurs que ma mère n'a pas pu le terminer, et un thé à la fleur d'oranger pour moi, le tout accompagné de quatre mignardises, très bonnes et suffisantes pour contenter deux petites gourmandes !

IMG00654-20130108-1416

Ce joli moment nous aura également permis d'échanger quelques dernières attentions noëliennes. Et oui, quand on pense en avoir terminé avec les paquets, de nouveaux papiers dorés et rubans scintillants pointent le bout de leur nez et placent cette semaine sous le signe des remerciements et des embrassades. C'est avec chaleur que j'ai accueilli Encens Flamboyant, le parfum Annick Goutal que je souhaitais tellement avoir. Son odeur est singulière et je pense qu'elle ne plairait pas forcément à tout le monde : quelques gouttes de ce parfum et sa magie nous transporte au coeur d'une vieille église, sombre et secrète. Je l'adore déjà et le porterai lors d'occasions particulières. Ces derniers temps, j'aime m'envelopper d'Amande Persane dont j'apprécie les notes douces et sucrées mais légères.

IMG00663-20130111-0944

(Et je n'ai pas boudé mon plaisir de recevoir une nouvelle lecture que je suis bien impatiente de commencer)


C'est donc une expérience à renouveler mais surtout une sortie qui nous a "décoincées" et encouragées à visiter d'autres grands établissements à l'heure du thé. Des idées peut-être ?

Cette semaine était aussi marquée par le début des soldes, source de déception, comme bien souvent. Ma meilleure pioche pour l'instant, ce sont trois romans (et oui, les soldes ne concernent pas seulement les vêtements et les chaussures, heureusement !), d'occasion mais en excellent état (je me demande même s'ils ont été lus), qui m'auront coûté la modique somme de trois euros. Un euro pièce -oui, oui !- comment résister ?!

Je laisse Monsieur le papa de Bambi vous les présenter :

IMG00664-20130111-0948

Tout va très bien, de Charles Chadwick titillait mon regard depuis sa sortie par son format XXL. C'est en effet un véritable pavé d'un millier de pages dans lequel je me plongerai probablement à l'occasion de longues vacances. Les Règles du jeu, de Amor Towles est un roman à propos duquel j'ai lu beaucoup de bonnes choses et qui pourra être l'occasion d'une lecture commune avec ma chère Emy, ce dont je me réjouis, forcément. Enfin, La Douce tranquillité des samedis d'Alexander McCall Smith devra attendre que je me procure et lise les premiers tomes de la série consacrée à l'héroïne philosophe et esthète Isabel Dalhousie (promis, je ne tricherai pas !). Il est donc la meilleure excuse pour une nouvelle virée en librairie, CQFD ! J'ai d'ailleurs bien envie d'en profiter pour acheter l'essai de Françoise Héritier Le Sel de la vie, qui me semble tout indiqué en ces jours gris. L'avez-vous lu ?

Je vous mentirais en vous disant que je n'ai pas succombé à l'appel de quelques bouts de chiffon : deux gilets bien chauds ont trouvé leur place dans ma penderie de grande frileuse.

J'ai été bien bavarde encore une fois et l'heure a tourné en toute discrétion, la coquine. Je vous laisse donc mes bien chers lecteurs, en vous souhaitant à tous un excellent week-end agrémenté d'un programme tout doux. De mon côté, je vais tout faire pour le rendre le plus agréable possible... J'espère pouvoir profiter de deux bonnes nuits de sommeil, poursuivre mes lectures (je pense commencer ce soir A Rebours, de Huysmans), organiser une soirée autour de l'épisode de Noël de Downtown Abbey (nous devrions recevoir le coffret Mildred Pierce en début de semaine prochaine), répondre à ma chère correspondante, voir quelques films, notamment The Master à propos duquel j'ai vraiment envie de me faire un avis, et peut-être visiter l'exposition consacrée aux Enfants du Paradis à la Cinémathèque. 

Des bisous à tous :)