les_marins_afficheJe vous ai déjà parlé de ma collection de marinières ? Non, sans doute pas. J'ai avoué suffisamment de bizarreries comme ça ! Pourtant, je ne peux pas le nier, j'adore le style marin. Je trouve ça très classe, en même temps très facile à porter, décontracté mais avec beaucoup de tenue. C'est un style qui m'évoque beaucoup de choses, des ambiances, des films, des actrices, bref, tout un univers qui me parle et me séduit.

Même si j'étais très impatiente de découvrir cette exposition, j'attendais les beaux jours pour me rendre au musée de la Marine que je n'avais jamais eu l'occasion de visiter. Avec l'arrivée de l'été, l'envie de voyager, de s'évader, se fait plus intense. Et je dois dire que j'ai pu combler mon maigre instinct d'aventurière devant les immenses maquettes du musée. L'exposition permanente qu'il nous propose est tout simplement grandiose. Elle est très complète, ludique, instructive (j'ai enfin imprimé la différence entre la proue et la poupe) et certaines des pièces exposées sont très impressionnantes. La dinde que je suis a été tout emoustillée de découvrir l'avant du canot de promenade de Marie-Antoinette (y a vraiment des fois où je me fais honte), mais heureusement pour moi, j'étais tout aussi excitée devant la maquette du porte-avions Charles de Gaulle.

avant_canot_MA

Si vous n'avez jamais visité cette exposition permanente, je vous la conseille plus que vivement. En plus, il fait bien frais dans le musée, ce qui n'est pas du luxe en ce moment.

Mon enthousiame pour cette première partie ne m'a pas fait oublier la raison principale de ma venue : tâter du pompon.

L'exposition consacrée à la mode marine est à la hauteur des expositions présentées au musée Galliera. C'est à dire, fantastique.

Elle se compose de plusieurs parties, certaines thématiques, d'autres chronologiques, et nous invite à découvrir comment l'uniforme des marins est descendu dans la rue et a envahi les podiums.

On apprend tout d'abord quelques règles concernant l'uniforme qui, dès 1858 se compose d'un pantalon à pont, d'un tricot rayé, d'une chemise blanche à col bleu et d'un manteau en drap de laine, qui deviendra le fameux caban.

vareuse

Vareuse d'homme d'équipage, 1949.

C'est tout d'abord la mode enfantine qui s'inspire du célèbre costume. Dès les années 1880, nombreux sont les enfants à porter des petites robes à col marin et autres tricots rayés, la fameuse marinière. On apprend que c'est la Reine Victoria qui fut la première à habiller ses enfants comme des petits marins. Les adultes ne sont pas en reste et utilisent les codes de la mode marine pour se déguiser lors de bals costumés et travestis.

costumes_amrins_enfants

Costumes marins pour enfants.

Fernand_Halphen_enfant

Fernand Halphen enfant, Auguste Renoir, 1880.

On s'en doute, le tourisme balnéaire contribue à faire de l'uniforme des marins la source d'inspiration des créateurs. Est alors évoquée au cours de l'exposition, la très avant-gardiste Coco Chanel, la première à oser le jersey, traiditionnellement utilisé pour la confection des tricots de marins et des sous-vêtements masculins.

coco_chanel

L'exposition se fait alors plus thématique lorsqu'elle aborde le personnage du marin. En effet, et c'est ce qui m'a vraiment séduite, l'exposition ne se consacre pas seulement à la mode marine, elle fait aussi la part belle aux marins eux-mêmes, grâce à de très belles photos d'anonymes mais aussi d'artistes ayant adopté, pour un temps, les attributs des marins.

baudelaire

marin

Isabelle_Eberhardt

Nous sont ensuite présentés les différents visages du marin : le héros, l'aventurier mais aussi le mauvais garçon, homme tatoué et homme à femmes. J'ai trouvé cette partie de l'exposition passionnante, notamment la petite salle consacrée aux tatouages. Illustrée par de nombreuses photos, affiches, extraits de films et de chansons, elle nous permet de réaliser à quel point la figure du marin est entourée de mystère mais surtout de fantasmes !

marin_tatouage

bd_corto_maltese

De l'autre côté de cette partie consacrée aux marins, on retrouve certaines des pièces maîtresses de leur uniforme, leur histoire ainsi que des créations qu'elles ont inspirées à de grands stylistes.

Mais le plus beau moment de l'exposition est sans aucun doute celui on l'on découvre un immense podium sur lequel se trouvent de sublimes créations d'inspiration marine. Tous les créateurs sont là : Givenchy, Castelbajac, Mugler, Gaultier. Et on en prend plein les yeux. Mon goût très prononcé pour les créations Dior et Chanel est largement confirmé ! J'ai eu un immense coup de coeur pour une robe cocktail Dior à col marin, de 1954, qui m'a fait penser à La petite danseuse de Degas ainsi que pour une incroyable robe signée Galliano, pleine d'humour et de poésie.

podium

galliano

Une exposition très riche, qui plaira aussi bien aux filles qu'à leurs compagnons canins, qui aborde la mode de manière ludique, originale et qui nous permet de quitter le musée un grand sourire aux lèvres, pressés de rentrer à la maison se vautrer dans une confortable marinière !

C'est où ? Au musée national de la Marine, 17 place du Trocadéro, M° Trocadéro

C'est quand ? Jusqu'au 26 juillet, tous les jours de 10h à 18h

C'est combien ? 7 ou 9 euros, ce qui peut sembler un peu cher mais très honnête si on n'a jamais visité l'expo permanente.

P.S.: Même si je n'ai pas poussé le vice à me rendre au musée en tenue de matelotte (!), je suis bien heureuse de compter une nouvelle robe dans ma penderie qui aurait été parfaite pour l'occasion.

Regardez :

robe_marin

Je la porterai sans la ceinture, ou avec un autre modèle. A voir.

Plutôt chouette, non ?!